Fin de résidence pour Samira Negrouche : ce n’est qu’un au revoir

Le temps passe vite : le cliché n’en cache pas moins une réalité. Cela ne fait pas si longtemps que nous annoncions la venue en résidence littéraire à Vénissieux, auprès de l’Espace Pandora, de la poète Samira Negrouche. C’est hélas une évidence : cette résidence s’achèvera déjà le 26 mai prochain. Un atelier d’écriture est encore programmé à la médiathèque Lucie-Aubrac demain 12 mai, de 17 à 19 heures.
Samira poursuivra également son dernier atelier d’écriture auprès des CM2 de l’école Saint-Exupéry ce même jour. Juste avant le bouquet final que sera, le 18 mai, la fête de clôture de sa résidence. Elle se déroulera à partir de 18 heures au cinéma Gérard-Philipe. Les nombreux participants aux ateliers d’écriture seront là, qui donneront des restitutions de leur travail, en présence des partenaires :  Maison de quartier Darnaise, jardin de la Passion, centres sociaux des Minguettes, école Saint-Exupéry, école Paul-Langevin, collège Elsa-Triolet, ateliers dessin Henri-Matisse, PRE (programme de réussite éducative) et médiathèque Lucie-Aubrac. Vers 19h30, Samira lira quelques-uns de ses écrits avec un artiste invité.
On le sait déjà, Samira reviendra à Vénissieux, participer à l’une ou l’autre des manifestations organisées par l’Espace Pandora. Ce 18 mai ne sera donc qu’un au revoir.
Comme le journal Expressions était partenaire de Pandora dans le cadre de l’opération 10 mots, Samira n’a pas résisté au plaisir de nous livrer un texte, fruit de son expérience vénissiane et comportant l’ensemble des 10 mots proposés : avatar, canular, émoticône, favori, fureteur, héberger, nomade, nuage, pirate, télésnober. Merci à elle.

Paysage urbain

Tu es mon favori
j’ai dit mon favori
mon canular
mon bout de placard
celui que je me raconte
qui se la raconte
tu es mon semblable
mon avatar
celui qui me télésnobe
qui tournicote
qui dans le tram prend la pose
tu es mon cauchemar
mon illusion
qui sur le trottoir se la ramène
et sur la toile s’emmêle
trébuche
gazouille
tartine à l’émoticône
badine avec les like
Tu es le fureteur sauvage
L’animal qu’on encage
qui déraille
qui palpite
qui babille
sous une barre grise
qui pétille
s’abandonne
sous des bulles
un lâcher de bulles
un nuage de bulles
un souffle de fête foraine
un brin de développement durable
un reste de campagne
un rêve de nomade
tu es mon pirate
mon trip hors connexion
sur le rocher hébergé là
entre deux caisses
tu es à moi.

Samira Negrouche
Pour un couple de Vénissieux
Le 13 Avril 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *