Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Focus

La pratique sportive féminine en plein développement durable

La période post-Covid a-t-elle permis aux associations sportives vénissianes d’attirer davantage de licenciées dans les disciplines collectives majeures ? Aperçu avec des responsables des clubs de foot, basket et rugby.

Lors d’un entraînement assuré au stade Laurent-Gérin, devenu QG du foot féminin à Vénissieux, une quarantaine de footballeuses de moins de 15 ans se sont installées sur le nouveau synthétique. « Toutes les catégories ont deux entraînements par semaine, se réjouit Sif El Islam Ghediri, responsable du pôle féminin du VFC. Cette année, on enregistre une centaine de licenciées. On n’a pas retrouvé nos chiffres d’avant la crise sanitaire. Loinde là. En 2015, avant la fusion, on a démarré le foot féminin à l’AS Minguettes avec 31 licenciées, pour passer à 67 deux ans plus tard. La fusion de 2018 nous a permis d’enregistrer 87 inscriptions, puis 116 l’année suivante. Le Covid a divisé les effectifs par deux. »
Le responsable espère toutefois un rebond grâce à l’attractivité du Vénissieux football club dans l’agglomération : « On note l’intérêt de joueuses habitant Lyon 8e, Bron, Corbas et Saint-Priest. »

Du côté du rugby féminin, la courbe des licenciées est ascendante. Mais la prudence reste de mise chez Gaëlle Cerro, vice-présidente de l’USV. « Les préjugés ont la vie dure. Le développement du rugby féminin est complexe car il est encore méconnu du grand public, qui considère à tort que la discipline est plutôt réservée aux hommes. Depuis trois ans, la pratique féminine est devenue l’un des projets phares de l’USV. Alors que nous ne comptions que deux filles en 2017-2018, puis trois la saison d’après, on a enregistré 18 adhésions en septembre. Nous sommes en train de passer un cap, incontestablement. »

Présidente de l’ALVP basket, Christine Thiebault, rappelle l’importance de longue date du pôle féminin au club. « Depuis de nombreuses années, le nombre de licenciées représente environ 40% de l’effectif, peu ou prou la proportion au niveau national. Nous avons des équipes féminines dans toutes les catégories (sauf en U17) et nos licenciées ont entre 3 et 62 ans. L’accent mis par la ville sur la pratique sportive féminine a eu peu d’effet sur nous, car l’offre était déjà importante. »

Quid de la compétition ?

Sur ce plan, les trois dirigeants sont sur la même longueur d’onde : ne pas se focaliser sur le loisir, et afficher des ambitions sportives raisonnables. Le responsable du foot va plus loin, affirmant même que le pôle vénissian est l’un des plus performants dans la région. « Dans les catégories de jeunes, jusqu’aux U15, toutes évoluent à un niveau district, et on obtient de très bons résultats. En foot à 11, chez les U18 par exemple, notre équipe domine son championnat, elle est en tête de la poule et reste invaincue à ce jour. Pour l’anecdote, elle a infligé un retentissant 28 à 2 à l’Éveil de Lyon. Chez les U15, les Vénissianes occupent une place sur le podium. On a structuré notre pôle avec une adjointe et un préparateur physique. On ne s’en cache pas, on veut parvenir à court ou moyen terme, à présenter des seniors de haut niveau. » On ne manquera pas de rappeler qu’avec les Majri, Boutaleb, Boudaoud… qui ont marqué de leurs empreintes les pelouses d’Auguste-Delaune, avant de rejoindre le niveau international, Vénissieux a toujours privilégié la formation.

D’autres agréables surprises pourraient venir du travail de fond entrepris depuis quelques années par les éducateurs de l’USV en matière de rugby féminin. Gaëlle Cerro, l’évoque : « Le rapprochement avec le LOU nous permet d’envoyer nos meilleurs espoirs s’étoffer à un plus haut niveau. Ainsi, deux de nos joueuses ont rejoint l’équipe cadette du LOU. Et on n’oublie pas le travail constant effectué avec le lycée Jacques-Brel qui a en charge une section sportive d’excellence de rugby. » L’éclosion au plus haut niveau international de Chloé Jacquet, ancienne élève de terminale en 2019 à Brel, en est la plus belle démonstration. « L’objectif à court terme est la création d’une équipe féminine senior 100 % vénissiane, projet mené avec le comité de rugby du Rhône, le LOU et une douzaine de clubs du département. »
Du côté du basket, il ne faudrait pas enterrer trop vite l’équipe féminine de l’ALVP qui a quitté le premier niveau national, en fin de saison dernière. La présidente Christine Thiebault, se veut, si ce n’est rassurante, du moins déterminée. « Depuis longtemps, cette équipe fanion a joué au plus haut niveau ou presque, jusqu’à participer au championnat de France de Nationale 1B. Notre ambition pour le pôle féminin est bien sûr le retour en championnat de France pour nos seniors, et la constitution d’une équipe réserve. Tout en travaillant sur les jeunes pour les faire progresser. »

Une décennie de progression

2009 : la Ville dresse un état des lieux de la pratique sportive féminine. Aux Minguettes, on relève seulement 12 % de pratiquantes.
2010 : lancement de l’appel à projets la Preuve Form’elles pour soutenir des initiatives visant au développement de la pratique sportive féminine.
2011 : 4e Rencontre Ville-OMS-Mouvement sportif avec pour thème majeur le développement de la pratique sportive féminine.
2017 : le nombre de pratiquantes sur la ville est passé de 33 % en 2008 à 42 % en 2012, et à 47 % en 2017. Sur le plateau des Minguettes, la progression est encore plus évidente : de 12 % en 2008 à 22 % en 2012, puis à 37 % en 2017.
2020 : la crise sanitaire vient mettre coup d’arrêt à la progression de la pratique sportive féminine.
2022 : les clubs reprennent confiance, les adhésions repartent à la hausse.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Actus

Le conseil municipal s’est attelé à décortiquer le rapport de la Chambre régionale des comptes, qui a étudié les exercices 2014 à 2021.

Actus

Une nouvelle brasserie à ouvert à Vénissy il y a un mois. Au menu, une cuisine traditionnelle de qualité, halal et sans alcool.

Actus

À l'occasion de la sortie du tome 2 du "Jour où j'ai rencontré Ben Laden", une conférence de presse a réuni le dessinateur de...

Sports

Toujours plombée par de lourdes difficultés financières, l'entité professionnelle du VHB a probablement joué son dernier match de la saison.

Actus

Depuis quelques jours, la Ville de Vénissieux a mis en ligne un site Internet totalement repensé pour faciliter l'expérience utilisateur.