Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Le 23 septembre, la nuit sera belle !

Vénissieux va participer pour la première fois à « La nuit est belle! », une opération qui vise à sensibiliser la population aux impacts de la pollution lumineuse. L’éclairage public sera coupé toute la nuit dans certaines rues d’une dizaine de quartiers.

Ne soyez pas surpris si, dans la nuit du 23 septembre, votre rue est plongée dans l’obscurité. Vénissieux participe en effet à l’édition 2022 de « La nuit est belle ! ». Une première pour la commune.

Cette opération festive vise à sensibiliser la population aux impacts de la pollution lumineuse causée par l’éclairage public. Elle s’est tenue pour la première fois en 2019 sur le territoire du Grand Genève. Annulée en 2020 en raison de la crise sanitaire, l’opération a rebondi en 2021, débordant des frontières suisses pour atteindre la région lyonnaise. Une dizaine de communes y avaient pris part. Cette année, elles sont plus d’une trentaine (1) à avoir répondu à l’appel d’Isabelle Vauglin, astrophysicienne au Centre de recherche de Lyon (CRAL), qui s’emploie à développer « La nuit est belle ! » dans le bassin lyonnais.

Mais pourquoi éteindre l’éclairage public ? Pour (re)voir les étoiles – la pollution lumineuse est devenue tellement envahissante qu’elle empêche de voir le ciel dans de bonnes conditions. Pour préserver la santé – trop de lumière la nuit affecte la production de mélatonine et dégrade la qualité du sommeil. Pour protéger la biodiversité – la disparition de la vraie nuit perturbe la faune nocturne et la flore. Mais aussi – c’est plus que jamais d’actualité – pour économiser l’énergie.
L’édition 2022 est du reste centrée sur cette dernière thématique. Les études de l’Agence française de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) révèlent que l’éclairage public représente 18 % de la consommation énergétique des communes, soit 37 % de leur facture d’électricité.

« La nuit est belle ! » n’est pas synonyme de black-out. Les communes participantes peuvent décider de pratiquer une extinction totale ou partielle, selon leurs souhaits et leurs besoins. Ainsi à Vénissieux, l’éclairage sera coupé dans certaines rues résidentielles de neuf quartiers : Centre, Parilly, Gabriel-Péri, Pasteur, Saint-Exupéry, Max-Barel/Charréard, Anatole-France, Joliot-Curie, Lévy/Renan/Moulin-à-Vent. « Cette expérience permettra de tirer tous les enseignements positifs ou négatifs et ainsi, de poursuivre le programme d’extinction résidentielle une partie de la nuit dans ces quartiers« , fait savoir la Ville.

Techniquement, c’est le Syndicat des énergies de la région lyonnaise (Sygerly) qui pilotera l’opération. L’extinction se fera par une impulsion envoyée sur le compteur Linky des armoires électriques concernées.

(1) Les communes participantes dans la région lyonnaise : Albigny-sur-Saône, Ambérieu-en-Bugey, Brignais, Cailloux-sur-Fontaines, Chambost-Longessaigne, Chaponost, Charly, Chassieu, Collonges-au-Mont-d’Or, Communay, Décines, Ecully, Givors, Jonage, La-Tour-de-Salvagny, Meyzieu, Millery, Montagny, Saint-Genis-Laval, Saint-Germain-au-Mont-d’Or, Saint-Martin-en-Haut, Saint-Maurice-de-Remens, Saint-Pierre-la-Palud, Saint-Symphorien-d’Ozon, Sainte-Foy-lès-Lyon, Sathonay-Camp, Sathonay-Village, Sérézin-du-Rhône, Vénissieux, Vernaison et Vourles.

2 Commentaires

2 Comments

  1. marroniers

    23 septembre 2022 à 18 h 29 min

    pourquoi ne pas éteindre le lumière de l’annexe de collège Alain qui reste allumée toute la nuit et cela depuis son ouverture alors que la lumière de la rue l’éclaire déjà

  2. Habitante

    23 septembre 2022 à 7 h 43 min

    Très belle initiative de la ville, d’ailleurs je ne comprends pas pourquoi on laisse la parc Dupic éclairé la nuit, cela favorise les rassemblements de drogués, d’alcooliques, cela occasionne une gêne pour les riverains qui ne peuvent dormir et se reposer fenêtres ouvertes et/ou fermées. les fins de nuits bruyantes sont aussi favorisées par cet éclairage nocturne il faudrait éteindre le parc de 22h à 5h pour limiter l’accès au parc et éviter les dépôts de déchets : bouteilles, seringues etc…que les agents de la ville doivent ramasser le matin!

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Portraits

Cette jeune plasticienne née à Vénissieux vient d'obtenir, dans le cadre de la Biennale d'art contemporain de Lyon, le prix de la Jeune création...

Dossiers

Insertion dans la vie locale, mobilier urbain, impacts sur la circulation et sur le stationnement... la concertation continue autour du projet de tramway T10,...

Actus

Le Groupe hospitalier mutualiste des Portes du Sud propose aux enfants une petite voiture électrique pour les transporter de leur chambre au bloc opératoire.

Actus

Pour cette nouvelle édition de la Semaine bleue, la Ville et ses partenaires proposent de briser les idées reçues.

Actus

Lundi prochain, Vénissieux donnera le coup d'envoi d'une série de six grands débats citoyens.