Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Police nationale : Vénissieux devient le chef-lieu de l’Est lyonnais

Reposant jusqu’alors sur les commissariats, l’organisation de l’activité de la police nationale dans la Métropole dépendra désormais de quatre grandes divisions, dont celle de Vénissieux pour l’Est lyonnais.

D’ici quelques semaines, les policiers en tenue de Bron, Saint-Priest, Saint-Fons ou encore Feyzin prendront leur service au commissariat de… Vénissieux. Qui ne sera plus un simple commissariat, mais la division Est de la circonscription de sécurité publique. Les trois autres divisions seront situées à l’hôtel de police de Lyon 8e (pour les arrondissements lyonnais centraux), au commissariat de Lyon 9e (pour les arrondissements et les communes de l’Ouest), et à Villeurbanne (pour le secteur nord-est de l’agglomération).

Cette réorganisation, annoncée depuis plus de deux ans, entend « répondre à l’évolution du territoire, de la délinquance et des besoins de la population », explique Nelson Bouard, directeur départemental de la sécurité publique, dans les colonnes de nos confrères du Progrès. Le regroupement des effectifs dans quatre grandes divisions plutôt que dans 16 petites unités doit permettre, assure le DDSP, « une augmentation des patrouilles d’au moins 30 % et une baisse des délais d’intervention aux appels 17 d’au moins 30 à 40 % ».

En matière judiciaire, le système évolue vers la mise en place de quatre services de Sûreté urbaine. Et la création d’un GAJ (groupe d’appui judiciaire) cyclique par division, dans le but de fluidifier le traitement des procédures.

L’organisation de la BAC (brigade anticriminalité) collera également à ce nouveau découpage territorial avec une BAC par division et des effectifs globaux qui doivent passer de 90 à 160 agents à la fin de l’année.

Dans un communiqué publié ce jour, le maire de Vénissieux, se félicite de « ce nouveau fonctionnement qui regroupera la totalité des services opérationnels ». Pour Michèle Picard, qui rappelle avoir demandé dès juillet 2020, au ministre de l’Intérieur, la création d’une 4e division dont le siège serait à Vénissieux, « c’est une réponse supplémentaire aux attentes légitimes de nos concitoyens face aux problèmes de sécurité rencontrés au quotidien. La dynamique enclenchée et le travail mené conjointement par tous les acteurs seront confortés ».

1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Habitant

    3 mai 2022 à 6 h 30 min

    Les incivilités au quotidien pourrissent le vie des habitants : rodéos, quads, stationnements irréguliers, consommation de drogues et alcool sur domaine public, insultes, bruit, dépôts sauvages etc…. ces faits sont-ils du domaine de la police nationale? Il faudrait un police de proximité « police municipale » renforcée et donc plus efficace.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Focus

Jour de fête pour le hand avec des retrouvailles entre les joueurs du VHB 2022 et ceux du HBV 85, qui avaient réussi le...

Actus

À l'initiative du conseil de quartier et de nombreuses associations, le Centre était en fête samedi, pour un beau succès d'affluence sur les places...

Actus

Des places Léon-Sublet et Henri-Barbusse requalifiées, et un redéploiement commercial pensé avec la Métropole : à moyen terme, le centre de Vénissieux est appelé...

Express

Il est désormais possible s'inscrire à l'opération Tranquillité vacances via une plateforme commune aux services de police et de gendarmerie.

Express

La Ville va mener du 25 juin au 31 août une campagne de capture des chats errants vivant en groupe, non identifiés et sans...