Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Les Alchimistes transforment les déchets en or… brun

Basée sur l’ancien site Bosch, la société Les Achimistes est l’un des acteurs majeurs du traitement des biodéchets dans l’agglomérattion. Un secteur d’activité en fort développement.

Basée sur l’ancien site Bosch, la société Les Achimistes est l’un des acteurs majeurs du traitement des biodéchets dans l’agglomérattion. Un secteur d’activité en fort développement.

« 

On composte ces déchets pour ne pas les brûler ou les enfouir car ils représentent un tiers de nos ordures ménagères, explique Gaétan Lepoutre, l’un des deux entrepreneurs à l’origine de la société Les Alchimistes. Ensuite, ce compostage enrichit biologiquement les sols, c’est un moyen de lutter contre le dérèglement climatique car un sol riche permet de stocker plus longtemps l’eau, nécessite moins d’arrosage… C’est la boucle des nutriments, les déchets alimentaires se transforment en ressources. »

Basée à Vénissieux sur l’ancien site Bosch, cette toute jeune entreprise connaît un fort développement. Qui devrait encore s’accroître ces deux prochaines années. Les Alchimistes font en effet partie du groupement industriel qui a remporté le marché du traitement des biodéchets de la Métropole de Lyon. Laquelle ambitionne, dès 2023, de doter 75 % de la population de bornes de dépôt de déchets alimentaires. Pour l’heure, seul le 7e arrondissement de Lyon en est équipé, mais l’expérience montre que les habitants jouent le jeu.

Bientôt une plateforme de 2500 m2

La plateforme vénissiane des Alchimistes, qui s’étend sur 1200 m2 et emploie 17 personnes, tourne du reste à plein régime. Quelque 2000 tonnes y ont été traitées en 2021. « Le site va bientôt être en capacité maximum de production, précise Gaétan Lepoutre. On va devoir ouvrir une autre plateforme de plus grande taille, plus de 2500 m2, pour faire face à l’augmentation annoncée des tonnes de matière à traiter. »

Mais comment fabrique-t-on du compost à partir d’épluchures de légumes, de tailles de jardin ou de feuilles mortes ? Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il ne suffit pas de laisser tranquillement pourrir cette matière organique. « Pour réussir un compostage, il faut une humidité suffisante et une aération, du mélange, détaille Gaétan Lepoutre. Les déchets passent par la broyeuse pour être ensuite mixés avec des copeaux de bois. La matière obtenue va passer dans différentes cellules de dégradation aérées par de l’air soufflé chaud. Puis on la laisse au repos dans un dernier espace pendant huit semaines pour qu’elle devienne une poudre noire prête à nourrir des plantes et redonner vie à des sols dégradés. »

 

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Actus

Mis en place en mai 2021 par la Métropole, le RSJ concerne déjà un millier de jeunes. Des Vénissians témoignent de l'importance de cet...

Actus

Depuis janvier dernier, les audiences de tranquillité publique ont traité 26 dossiers. Très majoritairement pour usage de protoxyde d'azote.

Sports

Malgré la chaleur étouffante, près de 13 000 personnes ont pris part à l'édition 2022 de "Courir pour elles".

Focus

Invaincu après 22 matches, champion de sa poule, et accédant à la Nationale 1, le VHB a vraiment connu une saison exceptionnelle.

Actus

« Tous dehors pour l’emploi » a mobilisé une quarantaine de conseillers, jeudi 19 mai. Cette action consistait à rencontrer les recruteurs pour identifier leurs besoins...