Extension du groupe scolaire Jules-Guesde : la première pierre a été posée !

Le 6 octobre, la première pierre de l’extension du groupe scolaire Jules-Guesde a été posée. Le futur bâtiment devrait ouvrir ses portes en septembre 2023, à la fin d’un chantier de 8 millions d’euros.

Un nouveau chapitre de l’histoire du quartier Jules-Guesde s’est écrit le 6 octobre, à l’occasion de la pose de la première pierre de l’extension du groupe solaire du même nom. Entourée de plusieurs de ses adjoints, Michèle Picard a symboliquement décoffré un bloc de béton bas carbone. Des représentants d’entreprises, du groupe scolaire, de la maison de l’enfance et des délégués du conseil de quartier étaient également présents.
Denis Guillet, architecte à la Ville de Vénissieux, a présenté le nouvel établissement de trois étages, dont l’ouverture est prévue pour la rentrée 2023 : au rez-de-chaussée, des locaux de restauration scolaire, avec un self-service pour les élémentaires d’une capacité de 252 couverts ainsi qu’un restaurant de maternelle pouvant accueillir 192 enfants ; dans les étages, 12 salles de classe – 9 de 60 m2 et 3 de 75 m2 –, toutes équipées de vidéoprojecteurs interactifs, qui pourront être utilisées pour des activités périscolaires. Le tout, accompagné d’un ascenseur pour l’accueil des personnes à mobilité réduite. À l’extérieur, un préau métallique, de nouveaux arbres. Et la réfection des deux cours de l’élémentaire, accompagnée de l’agrandissement de celle de maternelle.
Pour Michèle Picard, cette pose de la première pierre marque une nouvelle étape pour le programme Puisoz Grand Parilly : « Ce quartier accueillera en 2025, 2300 emplois, et 2000 habitants dans un environnement de 6 hectares d’espace public, des espaces de promenade, de repos et des espaces pour les enfants. [L’extension du groupe scolaire] va nous permettre d’accueillir dans de bonnes conditions les enfants dont les familles se seront installées au Grand Parilly ».
Car en effet, le groupe scolaire Parilly est déjà arrivé à saturation. La Ville a dû s’organiser pour accueillir un nombre d’élèves important. « Nous anticipons et nous nous donnons les moyens d’ajuster notre carte scolaire dès 2023, entre les deux groupes scolaires Parilly et Jules-Guesde », précise le maire.

Une dimension environnementale

Compte-tenu du réchauffement climatique, la Ville porte une attention particulière au confort de celles et ceux qui vont fréquenter les nouveaux bâtiments. Les nouvelles salles de classe de maternelles et élémentaires seront équipées de brasseurs d’airs ; la cour sera recouverte d’un enrobé de teinte claire, et des arbres y seront plantés. Le chauffage urbain sera à 100 % à énergie renouvelable et les structures du bâtiment réalisées en béton bas carbone (lire ci dessous). Quant aux éclairages, c’est la technologie LED qui a été retenue.
Coût total de l’opération ? 8 millions d’euros, dont plus de 2,5 millions d’euros financés par l’aménageur du Puisoz Grand Parilly Lionheart, dans le cadre du PUP (Projet urbain partenarial).

 


Une première à Vénissieux : l’utilisation de béton bas carbone

Dans le cadre de sa politique énergétique et environnementale, la Ville de Vénissieux a décidé de s’inscrire dans une démarche de réduction des émissions de gaz à effet de serre en favorisant les matériaux de construction moins carbonés. Pour un bâtiment courant, le béton représente en effet environ 30 à 50 % de l’indicateur d’émission de gaz à effet de serre liés aux produits de construction et équipements, soit en moyenne 18 % des émissions globales, plaçant ainsi le béton au coeur des enjeux d’impact carbone. L’ entreprise PEIX retenue pour le gros œuvre a proposé l’utilisation d’un béton moins carboné (-30% pour la structure et -60% pour les fondations), fabriqué par une entreprise lyonnaise, CEMEX.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *