Justice : un nouvel accompagnement pour les enfants témoins de féminicides

Les enfants témoins du meurtre de leur mère, parfois par leur père, seront désormais pris en charge psychologiquement dès les premiers instants. La justice vient de mettre en place un protocole d’action spécifique pour la Métropole de Lyon et le département du Rhône. Après le féminicide, l’enfant est immédiatement retiré de sa famille pendant une durée de 3 jours (avec suspension provisoire de tout droit de visite), durant lesquels il va suivre différentes évaluations médicales, sociales et psychologiques. Une fois les résultats obtenus, l’enfant est confié à un proche de confiance ou à une famille d’accueil, avec un suivi psychologique sur le long terme, adapté à la situation.

Le protocole concerne les deux parquets du Rhône, Lyon et Villefranche-sur-Saône. Il est mis en place pour fonctionner 24h/24 et 7j/7.

De nombreux partenaires y sont associés : le parquet général de la cour d’appel de Lyon et de Villefranche, la Protection judiciaire de la jeunesse, qui agit sous la responsabilité des juges des enfants et des procureurs de la République, l’Aide sociale à l’enfance, le SAMU, le SDMIS, les hôpitaux (HFME à Bron et l’hôpital de Villefranche), la cellule d’urgence médico-psychologique (CUMP), ainsi que le Centre régional du psycho-traumatisme (CRP).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *