Solidarité avec la Palestine : une main fraternelle tendue par Vénissieux

Le rassemblement organisé par le PCF de Vénissieux et conduit par Michèle Picard, mercredi 2 juin, place de la Paix, « est une main fraternelle tendue par Vénissieux, pour la paix et la reconnaissance de l’État palestinien ».

« Je remercie Amjad Rattrout, de l’association Jénine-Vénissieux, qui nous a permis d’être en liaison vidéo directe avec un ancien député et un étudiant », a commenté la première magistrate vénissiane. Depuis Jénine, les deux Palestiniens ont rappelé les expulsions de familles, le processus de dépossession, mais également la résistance, car « c’est un droit ». Ils ont remercié la main tendue par Vénissieux.

La solidarité entre Vénissieux et Jénine ne date pas d’hier, un traité d’amitié lie les deux communes depuis 2003. L’association Jénine-Vénissieux, longtemps conduite par Blandine Chagnard (décédée en 2015), Abdelhak Fadly et Jean Zunino, n’a pas ménagé ses efforts pour mener de nombreuses actions dans le domaine de la santé, de l’éducation. « On se souvient de l’accueil de Walid Abou Mweiss, maire de Jénine, décédé il y a six ans, rappelait Michèle Picard dans son discours. On ne peut oublier la jeune Ghadir, blessée à l’œil par l’armée israélienne et opérée avec succès à Lyon grâce à des fonds collectés ici… Ce rassemblement aujourd’hui est comme un trait d’union avec nos amis Palestiniens. Pour exprimer notre solidarité. »

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *