Foot amateur : Vénissieux espère la reprise

La Fédération française de football a récemment donné le feu vert pour une reprise des matchs en Nationale 2. Dans les divisions inférieures, on croise les doigts. Le VFC qui évolue en Régionale 1 veut y croire.

Une vaste enquête a été menée pour prendre le pouls des clubs de Nationale 2 (4e division). Sur les 64 clubs, 58 ont répondu au questionnaire. Et parmi eux, 87% ont déclaré souhaiter une reprise du championnat. Est-ce cette étude qui a conduit la FFF à bouger les lignes ?

En tous les cas, jeudi 18 février, trois jours après le passage du président de la FFF, Noël le Graët, sur le complexe sportif du FC Chaponnay-Marennes, le Comex (Comité exécutif de la fédération) a pris la décision de faire reprendre la compétition aux clubs de N2. Après quatre mois d’arrêt des compétitions, les pensionnaires de ce championnat vont donc pouvoir se préparer à reprendre la compétition en mars. “La N2 redémarrera le samedi 13 mars par la 10e journée, détaillent les instances fédérales du foot. La saison s’achèvera le dimanche 13 juin. Le protocole sanitaire strict devra être observé en raison de l’épidémie de Covid-19 qui perdure et face à laquelle on appelle à nouveau à la plus grande vigilance et au respect essentiel des gestes barrières.”

Dans notre région, les clubs de Nationale 3 (Vaulx, la réserve duchéroise, Limonest, Bourgoin…), de Ligue (comme Vénissieux qui évolue en Régionale 1) ou de District croisent les doigts pour que cette avancée fasse tache d’huile. L’ancien président de la Ligue de football professionnel (LFP), Frédéric Thiriez, par ailleurs candidat à la présidence de la FFF, a adressé il y a une semaine une lettre ouverte en ce sens à Noël Le Graët : “J’appelle la fédération à organiser une consultation électronique auprès de tous les acteurs du football amateur (les clubs, les districts et les ligues) sur la question suivante : reprise ou saison blanche ?” Le staff technique du Vénissieux football club veut y croire. “On s’entraîne encore, et on avisera à la mi-mars si on continue ou si on range définitivement les crampons.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *