Vaccination Covid-19 : les premières injections reportées

Ce lundi 1er février, l’Agence régionale de santé (ARS) a informé tous les centres de vaccination d’une baisse importante des quantités de vaccin mises à disposition, et ce pour au moins deux semaines. Vénissieux est bien sûr concernée.

Gros contretemps dans la campagne de vaccination : ce lundi 1er février, l’Agence régionale de santé (ARS) a informé tous les centres de vaccination d’une baisse importante des quantités de vaccin mises à disposition, et ce pour au moins deux semaines. À Vénissieux, le CDHS passe ainsi de 300 doses à 85.

C’est pourquoi le médecin coordonnateur du CDHS a fait le choix de privilégier, durant cette période, les personnes concernées par la deuxième injection, et d’ouvrir seulement le centre les 1er, 2, 3, 9 et 10 février. Toutes les personnes dont les rendez-vous ont été annulés vont être contactées pour un report.

Rappelons que c’est le 19 janvier qu’un premier centre de vaccination a ouvert ses portes à Vénissieux, dans les locaux du Comité départemental d’hygiène sociale (CDHS). La campagne de vaccination est, elle, coordonnée conjointement par l’Agence régionale de santé (ARS) et la Préfecture du Rhône, en partenariat avec la Ville.

Une pensée sur “Vaccination Covid-19 : les premières injections reportées

  • 2 février 2021 à 7 h 00 min
    Permalink

    Pénurie de vaccin… alors que l’industrie pharmaceutique ne tient pas ses engagements et fait monter les enchères pour vendre des doses aux pays les plus offrants (voir la surenchère d’Israël qui vaccine à tout va..) tout cela est scandaleux, les promesses du gouvernement ne sont pas tenues, les plus âgés et les malades à risques ne peuvent plus se faire vacciner. Les ARS sont incapables d’organiser la vaccination, elle sont plus promptes à fermer des lits et pratiquer une politique de santé comptable qui casse l’hôpital public. Chacun se renvoie la patate chaude mais la vraie question est de développer la recherche et de nationaliser l’industrie pharmaceutique qui profite de cette crise sanitaire mondiale pour engranger des profits, Sanofi licencie à tour de bras. Les engagements du ministre de la santé sont loin d’être tenus! Pourtant seule la vaccination sortira le monde de cette pandémie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *