Le vélo accélère encore à Vénissieux

D’année en année, les cyclistes sont plus nombreux à Vénissieux. En 2020, il y a eu plus de 461 500 déplacements à vélo sur la commune, selon les dernières données compilées par la Métropole.

+27,2 %. C’est, en comparaison annuelle, l’augmentation du nombre de déplacements à vélo à Vénissieux en 2020. En effet, ce sont 461 526 passages qui ont été enregistrés par les cinq compteurs Onlymoov installés sur la commune, contre 362 841 en 2019. Les cyclistes vénissians se payent même le luxe de rattraper leurs homologues de la Métropole, dans laquelle l’augmentation se limite à +12 % (mais +30 % en dehors des périodes de confinement).

Dans le détail, 146 803 cyclistes sont passés en 2020 devant le compteur installé route de Vienne, contre 118 955 l’année précédente ; 44 426, devant celui de l’avenue de Pressensé, à comparer à 44 382 ; et 153 112, devant celui de l’avenue Joliot-Curie, contre 111 967. Effet Ikea probablement : 66 250 cyclistes ont été enregistrés par le compteur du Puisoz. Ils n’étaient que 29 121 un an plus tôt. Enfin, celui du boulevard Pinel est le seul à être en retrait en comparaison annuelle, passant de 58 416 passages en 2019 à 50 935 en 2020. Ce qui n’est qu’à moitié surprenant, celui-ci menant notamment au campus de Bron de l’Université Lyon 2 et au parc de Parilly, deux zones bien moins fréquentées en 2020 qu’à l’accoutumée en raison des confinements du printemps et de l’automne.

« Depuis le déconfinement du printemps, j’utilise mon vélo tous les jours pour me rendre au travail, témoigne Soraya. J’habite au Moulin-à-Vent, et je suis vendeuse à Saint-Fons. C’est donc assez simple pour moi : je remonte la route de Vienne, cela ne me prend qu’une vingtaine de minutes. J’économise du carburant et, surtout, je ne perds plus de temps à trouver une place lorsque j’arrive. Accessoirement, je fais du sport, ce qui n’est pas pour me déplaire puisque les gymnases sont fermés en ce moment à cause du Covid-19 ! »

100 km de nouvelles pistes

Au niveau de la Métropole, le constat est le même : le vélo a le vent en poupe. Ce mode de déplacement a même connu, avec plus de 30 millions de déplacements à vélo, une année record sur le territoire.

« En pleine crise sanitaire, le vélo a été plébiscité comme un moyen de déplacement rapide et sûr, indique-t-on à la Métropole. Pour répondre à cette demande, depuis mai 2020, la collectivité territoriale a déployé de nouvelles pistes cyclables et des pistes provisoires. Ce qui donne un bilan 2020 important, avec plus de 100 km de nouvelles pistes cyclables dont 62 kilomètres de pistes temporaires, 44 km de couloirs de bus ouverts aux cyclistes (39 km sur des nouvelles voies de bus mixtes et 5 km sur des couloirs existants). »

Un mouvement appelé à se poursuivre en 2021 : 29 nouveaux kilomètres de pistes temporaires sont en cours d’étude ou de travaux, dont le boulevard Yves-Farges à Saint-Fons/Vénissieux. Sans oublier le vote à venir, en conseil de la Métropole fin janvier, d’un plan comportant 200 à 250 km de Réseau express vélo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *