Maladie d’Alzheimer : l’accueil de jour de la résidence Bonin ouvrira fin janvier

La résidence Ludovic-Bonin proposera d’ici à la fin du mois un accueil de jour médicalisé de 10 places pour des patients Alzheimer. L’objectif est à la fois d’accueillir les malades et de permettre à ceux qui les accompagnent au quotidien de souffler.
Grâce à une convention signé avec la Solidage, du personnel médical spécialisé travaillera sur le site

Le nouveau service proposé par la résidence Ludovic-Bonin est indispensable. Il manque en effet cruellement de lieux d’aide pour les personnes qui vivent avec un patient Alzheimer. Cette réalisation fait suite à un appel d’offres lancé par la Métropole de Lyon et l’Agence régionale de santé (ARS). Le Centre communal d’action sociale (CCAS) de Vénissieux s’était immédiatement positionné, et a vu sa candidature retenue. Pour Michèle Picard, l’ouverture de cette unité médicale de jour, qui s’ajoute à celle non-médicalisée de la résidence Henri-Raynaud, répond à une volonté politique de la municipalité. « Nos services ont travaillé de façon admirable, en partenariat avec l’EHPAD La Solidage, qui reçoit dans son unité spécifique Cantou des malades atteints de cette maladie », rappelle le maire.

Des partenariats indispensables

L’objectif est à la fois d’accueillir les malades et de permettre aux aidants, autrement dit ceux qui les accompagnent au quotidien, de pouvoir souffler de temps à autre. Une bonne nouvelle quand on sait le rôle précieux mais souvent épuisant assumé par ceux qui accompagnent les personnes dépendantes. Et Michèle Picard d’ajouter : « Des partenariats vont se tisser avec des lieux culturels comme le cinéma, mais aussi avec l’Office municipal des retraités (OMR). Nous voulons faciliter l’accès des aidants à la pratique d’activités, pendant que la personne malade qu’ils accompagnent sera prise en charge à l’unité. Ces passerelles sont importantes pour offrir l’opportunité de pauses dans un quotidien usant. »

Aménagé dans un ancien logement de gardien, l’accueil de jour est dimensionné pour une dizaine de personnes mais pourra, grâce à un système de rotation, bénéficier à davantage de patients. Plusieurs salles (de repos, d’activités, de restauration…) donnent le sentiment d’être à la maison. Tout a été pensé pour le malade.

Via une convention signée avec la Solidage, du personnel médical spécialisé travaillera sur le site. Une psychologue, un ergothérapeute et un psychomotricien y interviendront à temps partiel. Tandis que deux aides-soignants embauchés par la ville seront sur place. Un chauffeur sera également mis à disposition. « Concrètement, indique Saliha Prudhomme-Latour, adjointe en charge des affaires sociales, les patients arriveront à 9h30. Ils seront pris en charge jusqu’à 17 heures. Chacun aura un accompagnement individualisé. Ils y bénéficieront d’ateliers et d’activités spécifiques. Une journée par semaine, des personnes atteintes d’Alzheimer précoce pourront également être accueillies. Le médecin gériatre de la ville s’y rendra régulièrement. »

Le bassin de recrutement correspond au territoire des cinq villes de la circonscription métropolitaine des Portes du sud : Vénissieux, Solaize, Feyzin, Saint-Fons et Corbas. « Nous avons écrit à l’ensemble des maires des communes voisines et au président des CCAS pour qu’ils prennent contact avec nos services, précise le maire. Ce sont les personnels médicaux qui orienteront ou non le malade. »

Cet accueil médical de jour complète l’offre de services regroupés au sein du pôle 3e âge de la commune, comprenant le service d’aide à domicile, le SSIAD (service de soins infirmiers à domicile), le portage de repas, l’accueil de jour non médicalisé Henri-Raynaud, sans oublier les trois lieux de restauration pour personnes âgées, les deux foyers Soleil, et les deux résidences accueillant des seniors non dépendants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *