Port du masque : face à la progression rapide de l’épidémie, les contrôles se renforcent

Une dizaine de policiers se sont déployés ce jeudi à l’arrêt de tram « Joliot-Curie » pour contrôler l’obligation du port du masque. Ces opérations se multiplient avec l’objectif de freiner l’épidémie, dont le taux d’incidence est désormais de 133/100 000, plus du double du seuil d’alerte.

Les opérations de contrôle du port du masque sont désormais quotidiennes dans l’agglomération. Ce jeudi, en fin de matinée, une dizaine de policiers se sont déployés à l’arrêt de tram T4 « Joliot-Curie », situé entre Carrefour et le nouveau quartier Grand Parilly.

En l’espace d’une quinzaine de minutes, quatre procès-verbaux étaient dressés, assortis d’une amende de 135 euros. « L’obligation du port du masque est bien respectée dans les transports, mais elle l’est beaucoup moins aux abords des stations », souligne Jean-Daniel Montet-Jourdran, directeur de cabinet du préfet. Or depuis le 1er septembre, un arrêté préfectoral impose de porter le masque dans un périmètre de 50 m autour des gares, stations de bus, tramways et métros.

« Le but n’est évidemment pas de faire du chiffre, mais de convaincre les usagers de l’absolue nécessité de respecter les règles sanitaires en vigueur, précise le haut fonctionnaire, car nous sommes malheureusement dans une période de forte résurgence de l’épidémie. »

Les places en réanimation saturées à 90 %

Les dernières données de l’Agence régionale de santé sont en effet inquiétantes : le taux d’incidence (nombre de cas de Covid pour 100 000 habitants) est désormais de 133 dans le Rhône, soit plus du double du seuil d’alerte fixé à 50 !

« Le nombre d’admissions à l’hôpital augmente également, ajoute M. Montet-Jourdran. Et comme les hôpitaux sont déjà bien chargés par le rattrapage des interventions qui avaient été différées lors du confinement, les capacités de réanimation sont saturées à 90 %. Nous sommes proches des niveaux observés au plus fort de la crise en avril-mai, même si la morbidité est plus faible, du fait que les nouveaux cas Covid sont essentiellement de jeunes personnes. Il faut absolument que nous redressions la barre très rapidement. C’est l’objectif de ces opérations de contrôle qui se multiplient. »

Et le directeur de cabinet du préfet de conclure : « L’enjeu est de tout faire pour éviter un nouveau confinement qui aurait des conséquences économiques et sociales très lourdes pour la société française. C’est notre responsabilité à tous. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *