Confluences : le musée en terrasse

Le musée des Confluences, à Lyon, veut partir tout l’été à la rencontre des publics, « pour toucher les plus fragiles et sensibiliser ceux qui pensent que le musée n’est pas fait pour eux ». Jusqu’au 12 juillet, circassiens, danseurs et musiciens partageront de petites formes artistiques impromptues en plein air, sur les terrasses ombragées et dans le jardin du musée.

Ainsi, jusqu’au 5 juillet, de 15h30 à 18h30, plusieurs animations se succéderont : Jean-Luc Peilhon et Yôko Higashi bâtiront « un dialogue inédit entre héritage japonais traditionnel et modernité », Philippe Pipon Garcia montrera ses talents de batteur tandis que Samir Hachichi, danseur de hip-hop qui a démarré à Vénissieux auprès de Traction Avant, prouvera qu’il n’a rien perdu de sa prestance.

Du 9 au 12 juillet, de 15h30 à 18h30, on aura encore le choix entre musiques franco-brésiliennes (avec Zaza Desiderio et quelques invités) et indiennes (avec Nicolas Delaigue). De la danse aussi, avec Karla Pollux et Nicolas Sannier chorégraphiés par Aurélien Kairo. Précisons que Karla et Aurélien, et leur compagnie De Fakto, accompagnèrent Traction Avant dans leur création Le Courage des oiseaux.

À noter encore que, jusqu’au 30 août 2020 (sauf les lundis), des médiations scientifiques et culturelles de 20 minutes seront proposées en plein air, pour observer les super pouvoirs des insectes, rencontrer Sednala, sirène des légendes inuit, ou évoquer la vie des baleines.

Toutes ces animations sont gratuites.

www.museedesconfluences.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *