1er novembre : hommage aux soldats Africains morts pour la France

La nécropole nationale de Chasselay (Rhône). Ce cimetière militaire accueille les dépouilles de 188 tirailleurs originaires de différents pays d’Afrique de l’Ouest, massacrés par l’armée allemande en juin 1940 après une résistance héroïque. La nécropole a été construite selon le style architectural des « tatas » d’Afrique de l’Ouest. Photo Taguelmoust.

Le collectif Africa50 et l’association des Amis de la présence Africaine à Lyon (APAL) organisent pour la dixième année consécutive un hommage aux soldats Africains morts au combat pour la France. La cérémonie aura lieu vendredi 1er novembre 2019 à 10 heures, à la Nécropole de la Doua à Villeurbanne où reposent près de 350 combattants.

De la guerre franco-prussienne de 1870 à la seconde guerre mondiale en passant par la guerre 1914-1918, des centaines de milliers de soldats enrôlés dans les colonies françaises en Afrique ont participé à la défense de la France. Venus d’Algérie, du Cameroun, de Mauritanie, du Sénégal, du Mali, de Guinée, de Côte d’Ivoire, du Niger, du Burkina Faso, du Togo, du Bénin, du Maroc, de Tunisie, de Madagascar…, le prix qu’ils ont payé pour la défense de la France est particulièrement élevé.

Déroulement de la cérémonie : à 10 heures, rassemblement et commémoration à la Nécropole de la Doua (30, avenue Albert-Einstein à Villeurbanne). À 11 heures, verre de l’amitié offert par Africa50 et l’APAL à la maison « SOPE » au 3, rue Emile-Dunières à Villeurbanne.

Contact: Abdou Sonko abksonko@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *