Rakwin, l’antivol connecté qui protège les portables

Deux ingénieurs Vénissians, un père et son fils, ont conçu un antivol original pour smartphones.

Pas d’arnaque !
À l’heure de la commercialisation à outrance des données personnelles récoltées sur le web, la démarche mérite d’être saluée. Le dispositif est vendu 14,99 euros. Aucun abonnement n’est nécessaire pour l’utiliser. La pile du porte-clefs — surveillée par l’application qui le gère — est facile à changer. Et Rakwin ne collecte aucune donnée personnelle.

« En France, on vole un portable toutes les 45 secondes », rappelle Mehdi Hannaizi, l’ingénieur vénissian qui, avec son père Brahim, lui aussi diplômé en ingénierie, a conçu un antivol pour smartphones accessible au plus grand nombre. « Par chance, nous n’avons jamais été victimes de vols de téléphone. Mais moi qui suis friand de faits divers, je constate que cela arrive énormément. Donc il y a six mois, nous nous sommes posés autour d’une table et nous avons abouti à l’idée de Rakwin. »

Rakwin se présente comme un porte-clefs qui est connecté en permanence au téléphone de son propriétaire. Lorsque le porte-clefs se trouve trop loin du téléphone (10 ou 15 mètres en terrain dégagé), le système déclenche une alarme stridente et verrouille le téléphone. Impossible alors de stopper l’alarme, de baisser le volume, d’éteindre ou même d’utiliser l’appareil. L’indélicat pourra toujours tenter d’enlever la batterie. Mais au redémarrage, la sonnerie sera de retour.

« Rakwin, c’est un projet qu’on a monté à la force de nos bras, sans demander d’aide à qui que ce soit, reprend Mehdi. La conception s’est avérée complexe, car nous avions des exigences élevées, notamment en termes de sécurité. On sait qu’il y a énormément d’objets connectés qui se font pirater, des caméras de surveillance par exemple. On ne voulait pas qu’un voleur puisse cloner le porte-clefs et s’emparer ainsi du téléphone. Le porte-clefs possède donc un identifiant unique crypté. »

Une alarme à glacer le sang
Il faut dire qu’en matière de nouvelles technologies, Brahim Hannaizi et son fils en connaissent un rayon. Depuis plus de dix ans, ils font vivre une entreprise spécialisée dans la sécurité informatique, la création de logiciels et de sites web, HB EMTEC. Les deux informaticiens sont diplômés de l’institut national des sciences appliquées de Lyon (INSA), Brahim ayant même suivi un cursus dans l’électronique.

Pour l’heure, le porte-clefs n’est disponible que pour les smartphones Androïd, avec quelques restrictions en fonction des modèles. Sur certains modèles (d’entrée de gamme principalement), l’alarme sera moins réactive. « Lorsque l’on fabrique une appli, on n’est jamais certain à 100 % qu’elle fonctionne correctement sur tous les téléphones, explique Mehdi. Nous avons eu de petits soucis avec certains téléphones Huawei et Samsung. Nous avons pu discuter avec des ingénieurs chez les premiers – ils sont en train d’étudier le problème – mais Samsung ne nous a jamais répondu. »

Quoi qu’il en soit, l’alarme s’avère terriblement efficace. Elle se compose d’une succession de cris d’effroi dignes d’un film d’horreur, accompagnés d’une musique aux accents diaboliques. Nous avons testé pour vous : effet garanti !

Plus d’informations sur rakwin.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *