Michèle Picard demande à ce que « les revendications s’affirment sans violence »

Après quatre jours d’une mobilisation lycéenne qui a donné lieu à des débordements et des dégradations aux abords des lycées Marcel-Sembat et Jacques-Brel, le maire, Michèle Picard, a décidé de s’adresser à tous les habitants pour lancer un appel au calme.

Lire la suite