Quand scolarité rime avec solidarité

Mi-janvier, trois lycéennes, épaulées par l’association ASP, vont distribuer aux SDF de Lyon les vêtements chauds qu’elles ont collectés à Jacques-Brel.

« La cause des SDF a beau être connue, peu de gens s’y engagent », regrette Myriam. Avec ses deux copines, Ounou et Ikrame, la jeune fille est en classe de terminale ST2S (Sciences et technologies de la santé et du social) au lycée Jacques-Brel. Toutes les trois souhaitent travailler ensuite dans le secteur paramédical ou social. En attendant, elles doivent mener à bien une action solidaire, une épreuve qui comptera pour leur bac.

Leur projet : collecter des vêtements chauds auprès des lycéens de Jacques-Brel pour les distribuer aux personnes vivant dans la rue, SDF ou migrants. Un projet mené au sein de l’association ASP (Aider son prochain), qui les épaule dans cette tâche. Bien connue des Vénissians, ASP vient en aide aux personnes dans le besoin, telles que les sans domicile fixe, mais finance aussi des soins pour des enfants étrangers atteints de maladies graves.

Les vêtements récupérés et triés par les trois amies sont stockés dans le local de l’association. Ils seront distribués le 12 janvier à la Part-Dieu, côté Villette. Myriam, Ounou et Ikrame ont placé les affiches, qu’elles ont elles-mêmes créées, dans des lieux très fréquentés (arrêts du T4…) ainsi que dans leur lycée. Bien qu’elles soient contentes de la collecte, elles trouvent dommage que les événements devant leur lycée aient perturbé les dons.

« En général, les sans domicile fixe sont très pudiques et n’osent pas demander de l’aide, explique Sonia, présidente d’ASP. Mais ce qui rend le plus heureux ces personnes dans le besoin, c’est le contact avec les bénévoles. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *