“Double jeu”, le nouveau roman du Vénissian Zine Bakhouche

Sortie, ce 19 octobre chez Saint-Honoré éditions, de Double jeu, nouveau roman du Vénissian Zine Bakhouche. Un polar où des sœurs jumelles échangent leurs places pour partir à la découverte de secrets.

L’histoire est née simplement, telle que nous la raconte Zine Bakhouche. “J’ai pris le métro à la station Gare-de-Vénissieux pour aller vers Gare-de-Vaise. À la station Grange-Blanche, une maman avec ses deux jumelles sont entrées dans le compartiment. Elles étaient identiques, comme deux gouttes d’eau, vêtues de la même façon et coiffées à l’identique. Je me suis concentré sur la maman. Comment parvenait-elle à les distinguer ? L’image m’a marqué. Elles sont descendues à Bellecour et une idée a germé en moi. Celle d’une rivalité, d’un double jeu. L’histoire a commencé comme cela : pourquoi l’une des deux ne serait-elle pas sourde-muette ?”

Zine échafaude un plan, crée différents personnages, fait évoluer l’histoire… Il avait ses deux héroïnes, Katia, la sourde-muette, et sa jumelle Sara, forcément nées sous le signe des Gémeaux, comme dans la chanson. Mais il fallait ensuite imaginer une série d’événements qui se referment progressivement comme un piège.
“J’ai pensé à une maladie qui pénalise la sourde-muette, qui l’oblige à rester à l’hôpital tandis que sa sœur prendrait sa place au travail, parce qu’elles n’ont pas beaucoup d’argent. Seulement, si l’une est dans le silence complet, la deuxième entend tout !”

Ainsi naît un récit qui mêle adroitement le suspense et les coups de théâtre. Zine évoque la gymnastique intellectuelle particulière que demande le récit. Il ne s’agissait pas de raconter une scène et de laisser échapper le verbe “dire” quand il s’agissait de Katia. “Je ne voulais pas que le lecteur, à un moment ou à un autre, puisse prendre le dessus. Je préfère qu’à chaque fois il se dise : je ne m’y attendais pas.”

Après ses études d’urbanisme, Zine Bakhouche a écrit deux ouvrages liés à son métier, “Structures commerciales et dynamique urbaine en Algérie” en 2011 et “Monographie des Aurès-Nemamcha” en 2013. Publié l’année suivante, “L’Enfant des Aurès” est un ouvrage autobiographique tandis que “De là, on voit Alger” (2015) est un réel roman se déroulant en Algérie, dans une région que l’écrivain connaît bien et mettant en scène des personnages symboliques : le militaire, l’affairiste, le rebelle…
“Je suis passé, remarque Zine, d’une autobiographie à un espace que je connaissais bien, habité par des personnages imaginés, pour aller directement vers une fiction dans laquelle j’ai tout créé à partir de rien.”

Les rouages de l’écriture

C’est une évidence, Zine aime écrire et entraîner ses personnages dans des situations si inextricables que le lecteur ne peut que s’interroger sur la suite des événements : comment ceux-ci vont-ils pouvoir s’en tirer ? “J’ai assisté à de nombreux ateliers d’écriture et je commence vraiment à comprendre les rouages de l’écriture. Et je n’en suis encore qu’au début.”

Une caractéristique des romans de Zine Bakhouche est de prendre des femmes comme principales protagonistes de l’histoire. C’est le cas dans Double jeu et ça le sera encore dans le roman qu’il est en train d’achever, La loi de la femme, autour d’une juge en Algérie. “L’homme est aidé par les lois, c’est lui qui les écrit. Je suis admiratif des femmes, je les comprends et veux qu’elles soient les actrices de mes sensations. Un tiers du monde souffre plus du pouvoir des hommes que de celui des femmes. L’Algérie, pendant la décennie noire, a été sauvée par des gens honnêtes, bien sûr, surtout par des femmes qui n’ont pas abandonné. Le pays est resté debout grâce à elles.”

On peut se procurer Double jeu sur le site de l’éditeur mais aussi auprès de la Fnac, Amazon, Decitre…

Double jeu de Zine Bakhouche, Saint Honoré éditions. Prix : 18,90 euros.
http://www.editions-saint-honore.com

 

Une pensée sur ““Double jeu”, le nouveau roman du Vénissian Zine Bakhouche

  • 15 novembre 2018 à 19 h 40 min
    Permalink

    un grand bravo à notre écrivain talentueux Zine Bekhouche ,nous attendons avec impatience pour votre roman beaucoup de succès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *