Maternelle Henri-Wallon : les parents en colère exigent des remplaçants

Ce n’est pas parce qu’il reste seulement une semaine d’école que nos enfants n’ont pas droit à un maître ou une maîtresse. Tel est le message lancé ce matin par des parents d’élèves aux portes de la maternelle Henri-Wallon. « Une des instits de grande section qui occupe un poste à mi-temps est partie il y a quinze jours en congé maternité. Une absence prévue de longue date donc, précisent quatre mamans, Mmes Beauvois, Allouache, Tari et Perrier. Mais aucun remplaçant n’a été prévu. L’Éducation nationale nous a fait comprendre qu’il n’y en aura pas puisqu’il ne reste qu’une semaine d’école avant les grandes vacances. »

Un discours qui ne passe pas auprès des parents bien décidés à obtenir satisfaction : « C’est une classe de grande section, l’année prochaine ils seront en CP. On a besoin d’enseignants. D’autant qu’on demande aux familles de laisser leurs enfants jusqu’aux derniers jours, ce que nous comprenons bien, mais sans enseignant comment faisons-nous ? »

Autre inquiétude pour les parents : une des enseignantes d’une autre classe a dû se faire opérer ; elle sera absente jusqu’à la fin de l’année. « Ce matin nous avons eu la bonne surprise d’avoir un maître remplaçant. Il devrait également s’occuper des enfants de grande section. Mais pour combien de temps ? Viendra-t-il aujourd’hui seulement ou jusqu’aux vacances ? Nous ne le savons pas encore ». Les parents d’élèves restent donc vigilants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *