Dans la circonscription, Yves Blein obtient 65,6 % des voix

Yves Blein et sa suppléante Sondes Boujday

Face à un représentant du Front national — scénario analogue à celui de 2012 — on pouvait prédire sans grand risque la victoire d’Yves Blein au second tour de la législative de la 14e circonscription du Rhône. D’autant que le député sortant portait la casaque gagnante de La République en marche. Le résultat est clair : 65,6 % des voix, contre 34,4 % au frontiste Damien Monchau.

C’est à Vénissieux qu’Yves Blein obtient son meilleur score (69,07 %). Et à Feyzin, la ville dont il est encore maire, qu’il réalise le moins bon (61,8 %). À Saint-Priest et à Saint-Fons, il recueille respectivement 64 % et 65,7 %  des suffrages exprimés.

Par rapport à 2012, où il avait été élu dans la foulée de l’accession de François Hollande à la présidence de la République, il gagne 3,5 points sur la circonscription.

L’analyse de ces résultats doit être fortement relativisée par les chiffres de l’abstention qui atteignent des sommets : 73,7 % à Saint-Fons, 71,8 % à Vénissieux, 68,7 % à Saint-Priest… 68,65 % sur l’ensemble de la circonscription.

Yves Blein est donc confortablement élu mais le nombre total de voix qu’il a obtenues (13 714) ne représente que 18,46 % des inscrits de la liste électorale de la 14e circonscription.

Les réactions des deux candidats du second tour

Yves Blein, La République en marche
« Je tiens à remercier toutes celles et ceux qui sont allés voter lors de ces élections législatives et particulièrement ceux qui ont fait le choix de m’élire. Cette élection témoigne à mes yeux de la reconnaissance par les électeurs du travail parlementaire que j’ai accompli durant ces cinq dernières années. Elle est aussi le signe que les Français, dans un souci de cohérence, ont voulu donner à Emmanuel Macron une majorité afin qu’il puisse mener à bien les réformes pour lesquelles il a été lui-même élu. Je m’investirai dans ce mandat avec la même énergie et attachement à l’intérêt général que par le passé. Je regrette bien évidemment le très fort taux d’abstention, particulièrement dans certains quartiers. Cette situation tient selon moi à la méconnaissance par les citoyens des mesures concrètes qui peuvent être décidées par leurs représentants. Je m’emploierai durant les cinq prochaines années à expliquer et à rendre compte des décisions que je prendrai au nom des Français. »

Damien Monchau, Front national
« D’abord je remercie les électeurs qui m’ont accordé leur suffrage. Il y en a eu mille de plus qu’au premier tour, mais ça n’a pas suffi. Je regrette que notre électorat, ouvriers, salariés, moins de 35 ans, se soit massivement abstenu, sans doute victime du bourrage de crâne sur le mode « les jeux sont faits, inutile de se déplacer ». Ce résultat est une très mauvaise nouvelle pour la circonscription, le pays et la démocratie. Alors que nous sommes censés être dans une démocratie représentative, nous avons une Assemblée nationale illégitime, mal élue et constituée grâce à un mode de scrutin injuste. Il faut instituer la proportionnelle, faute de quoi les citoyens sont floués. Personnellement, je ne me démobilise pas. Je suis patient et méthodique, je vais poursuivre mon travail d’implantation sur le territoire pour préparer les prochains rendez-vous démocratiques que seront les élections sénatoriales, métropolitaines et municipales. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *