Malgré la grève des agents, la subvention au Casc reste inchangée

Le préavis a été levé aujourd’hui, mais les grévistes n’ont pas obtenu satisfaction. A l’appel du syndicat CGT-Territoriaux de Vénissieux, 200 employés municipaux – environ 15% des effectifs – avaient entamé ce lundi 30 janvier un mouvement de grève en alternance.

Les agents voulaient montrer leur mécontentement face à la baisse de la subvention annuelle de la Ville au Comité d’activités sociales et culturelle des employés communaux (CASC). Votée mardi en conseil municipal, elle sera pour 2017 de 691 000 € au lieu de 706 000 € l’an dernier. Soit une baisse de 15 000 €.

En début d’après-midi, les responsables du syndicat étaient reçus en mairie par Jean-Maurice Gautin, adjoint au personnel. « Nous leur avons apporté les précisions nécessaires, et nous sommes prêts à en apporter d’autres si nécessaire. L’essentiel est de lever toute ambiguïté, et de rester constructif », a indiqué ce dernier. Côté syndicat, on émet toutefois « encore quelques doutes » sur le chiffre utilisé par la direction générale pour le calcul à la subvention, à savoir la masse salariale brute (31,4 millions d’euros).

« La mobilisation s’est essoufflée. Aujourd’hui, il y a eu à peine une quinzaine de grévistes, reconnaît par ailleurs Christelle Alcaraz, co-secrétaire de la CGT de la Ville. La conséquence, c’est que d’ici deux ou trois semaines, le conseil d’administration du CASC entérinera la baisse des prestations pour les agents ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *