Législatives 2017 : Michèle Picard en candidate de « l’alternative à gauche »

14344065_1216797538341662_72195940041645424_n

Une semaine après sa rentrée politique au Club de la Presse de Lyon, le maire de Vénissieux a officialisé, mercredi, dans les locaux de la fédération départementale du PCF, sa candidature pour les élections législatives des 11 et 18 juin 2017. Michèle Picard était entourée notamment de l’ancien député André Gerin, dont elle fut la suppléante entre 2002 et 2012, et des responsables des sections communistes de Vénissieux, Saint-Fons, Saint-Priest et Corbas (1).

Si elle est présentée par le PCF, Michèle Picard entend porter une candidature qui rassemble « toutes les forces progressistes souhaitant que les choses changent ». Ses adversaires sont clairement désignés : le parti socialiste, « qui mène une politique de droite », la droite, « qui annonce si elle revient une austérité renforcée », et l’extrême droite, qui « surfe sur le mécontentement et tente de faire oublier son vrai visage, celui d’un parti de droite ultralibéral, rétrograde et réactionnaire ».

Pour les communistes du Rhône, Michèle Picard, légitimée par ses deux succès aux municipales de 2014 et 2015, est la femme de la situation. Raphaël Debû, secrétaire départemental du parti, s’est dit « confiant » dans la possibilité de reprendre la circonscription au socialiste Yves Blein, qui l’avait emporté en 2012 dans la foulée de l’élection de François Hollande. André Gerin n’a pas de doute sur sa « capacité à porter les couleurs de la gauche authentique ». « Ça va cogner, prédit toutefois l’ancien député. La bataille pour la 14e fera caisse de résonance jusqu’au niveau national. » Pour Serge Truscello, secrétaire de la section de Vénissieux, « personne mieux qu’elle ne peut représenter et défendre cette alternative à gauche ».

« Je serai le porte-voix des habitants des villes populaires et ouvrières de notre circonscription, a déclaré la candidate communiste. Je porterai la parole de tous ceux qui souffrent, de tous ceux qui se battent, de ceux qui résistent à cette société inhumaine que l’on tente de nous imposer. »

Le choix de son suppléant ou de sa suppléante interviendra dans les prochaines semaines.

(1) la 14e circonscription regroupe aussi les communes de Feyzin et Solaize.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *