Prévention des addictions : un premier forum réussi

Capture

Sept classes de 4e ont participé, le 25 mai au matin, au premier Forum de prévention des addictions organisé par la Ville de Vénissieux. Ils ont notamment pu assister à une pièce interactive de la compagnie théâtrale Les Désaxés sur le thème de l’addiction aux écrans. Ce fut l’un des temps forts de la journée. Les collégiens ont eu également l’opportunité de rencontrer des spécialistes : l’association Vie Libre, la préfecture et la Sécurité routière sur la problématique de l’alcool ; la police nationale et le pôle santé de la famille concernant la dépendance aux drogues, notamment le cannabis ; et sur question du tabac le Comité départemental d’hygiène sociale et la Ligue contre le cancer.

L’après-midi, les portes se sont ouvertes au grand public. Michèle Picard, accompagnée de nombreux élus, rappelait la raison pour laquelle elle a choisi d’inscrire au plan de mandat 2014-2020 cette action innovante et inédite de lutte contre toutes les formes d’addiction. En particulier l’addiction aux écrans qui touche environ cinq cent mille personnes, essentiellement des jeunes de 14 à 17 ans. « L’utilisation maladroite et naïve des réseaux sociaux par les adolescents a déjà provoqué des drames, précisait le maire. Harcèlement sexuel, vies privées déballées aux yeux de tous, poussant de jeunes internautes au suicide […]. Banalisation de la violence, pornographie omniprésente, qui pose clairement la question de la représentation de la femme chez les jeunes, désinformation et rumeurs. Le passage à l’ère numérique doit nous amener à repenser de fond en comble le rapport à l’image, et à refonder les méthodes pédagogiques destinées aux enfants et adolescents afin qu’ils puissent décrypter et analyser ce qu’ils voient. »

Les actions qui vont s’engager dans les collèges tout au long de l’année s’inscriront dans la durée. « Il y aura des interventions en milieu scolaire, des agents formés à la prévention de la consommation de stupéfiants et d’alcool seront mis gratuitement à la disposition de la Ville par le Ministère de l’Intérieur », a indiqué le maire. Les équipements tels que le Bureau d’information jeunesse (BIJ), les Équipements polyvalents jeunesse (EPJ) ou encore le Point accueil écoute jeunes (PAEJ) seront également mobilisés pour que les jeunes Vénissians deviennent « les acteurs de leur propre projet ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *