Réussite scolaire : le festival PLANET(e) est lancé

College E.Triolet, ouverture du festival Planet(e) avec la chorale des classes maternelles du secteur (A.France et P.Langevin) 330 enfants.

Trois cent trente enfants des classes maternelles du groupe scolaire Anatole-France donnaient lundi matin le coup d’envoi, au collège Elsa-Triolet, du festival “PLANET(e) ouverte” en présence de Blandine Vincent, inspectrice de l’Éducation nationale de la circonscription Sud, Véronique Callut, adjointe au maire en charge des affaires scolaires, ainsi que de nombreux parents et enseignants.

Ce festival se déroule toute la semaine autour du collège et des groupes scolaires Paul-Langevin et Anatole-France, qui ont en commun de participer au festival du réseau REP + (Réseau d’éducation prioritaire renforcé) de Vénissieux. Initiée en 2011, cette manifestation mêle des rencontres culturelles et pédagogiques et des échanges entre élèves du primaire et du secondaire. En plus du concert des maternelles et celui de la classe musique, PLANET(e) comprend aussi des défi en maths, en anglais et en français, la présentation des expérimentations des élèves de l’atelier “Excellence sciences”, sans oublier le défilé déguisé du vendredi 8 avril des enfants de l’école Paul-Langevin.

“Ce festival est l’occasion de rassembler dans un même élan tous les élèves et le personnel du réseau, explique Claude Di Liberatore, le principal. Cette semaine événementielle constitue chaque année un temps fort pour tous.” Le festival PLANET(e) “a bien pour vocation de contribuer à promouvoir la richesse des projets, marque d’ouverture sur l’horizon artistique et culturel que nous voulons donner à nos élèves”.

Le festival repose sur la volonté et les initiatives des professeurs du réseau, avec la collaboration de Mme Vincent, de M. Di Liberatore, des directrices des écoles Anatole- France et Paul-Langevin, de Samia Aknouche, coordinatrice du réseau qui déploie une forte impulsion dans l’organisation et qui favorise le lien entre les personnes et les actions du réseau.

“Il est important pour nos jeunes de s’inscrire dans une dynamique de projet, de s’enrichir dans une démarche artistique et créative engagée, de développer des compétences et des savoir-être à travers l’acte de se produire en public, souligne le principal d’Elsa-Triolet. Cette implication entre notre collège, les deux groupes scolaires voisins, le réseau et les partenaires permet une forme de réussite partagée.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *