« Actes de guerre » à Paris : Michèle Picard exprime colère et solidarité

Après les attentats de janvier dernier à Paris, puis de juin à Saint-Quentin-Fallavier, « un sentiment d’effroi et de stupeur avait traversé notre pays, rappelle le maire de Vénissieux. Depuis la folie terroriste a frappé de nombreuses fois, semant partout dans le monde la mort et la peur.

« Hier soir, c’est un acte de guerre qui a frappé Paris et l’Île de France, un acte de guerre contre des civils qui nous laisse sans voix. La colère et l’émotion dominent face à l’horreur absolue. 

« Je condamne sans appel et sans détour ce déferlement de violence inhumaine. Au nom de quoi, de qui peut-on assassiner froidement des femmes, des hommes, des innocents ? Au nom de rien d’autre que de la folie meurtrière, d’une haine innommable.

« Je voudrais exprimer ma solidarité et mon chagrin aux familles des victimes,  avoir une pensée pour toutes les personnes blessées. Je tiens à saluer l’action des forces de sécurité publique, la protection civile, les professionnels de santé, toutes celles et ceux qui sont mobilisés dans ces évènements tragiques.

« Une nouvelle fois,  ce sont les piliers de notre République qui sont ébranlés, mais ses fondations sont solides et elles résisteront. Dans l’union, la France restera debout et saura défendre ses idéaux et ses valeurs contre l’ignominie. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *