La SNCF choisit Vénissieux pour son futur technicentre industriel

 

img_presse_inauguration_technicentre_rennes7_24-04-2015
Le technicentre de Rennes, inauguré au printemps dernier

 

La SNCF avait déjà inauguré en 2009, sur le site du dépôt SNCF de Vénissieux, un atelier de maintenance des TER qui effectuent les liaisons avec Saint-Étienne, Grenoble ou encore Valence. C’est un investissement beaucoup plus lourd que la compagnie nationale des chemins de fer s’apprête à réaliser. À l’horizon 2019, à proximité immédiate de la Gare de Vénissieux, sur des terrains appartenant à Renault Trucks, s’élèvera un technicentre industriel de dernière génération. Sur une surface globale de 9 ha, cet atelier déploiera 40 000 m2 de bâtiments industriels dotés d’équipement de pointe, de bâtiments à vocation tertiaire (notamment d’ingénierie), et de zones logistiques.

La SNCF précise dans un communiqué daté de ce jour que « les contraintes du site actuel d’Oullins ne permettaient pas d’envisager l’implantation du nouvel atelier ». Après avoir étudié plusieurs sites potentiels, la compagnie nationale des chemins de fer a décidé d’entrer en négociation exclusive avec Renault Trucks pour acheter ce terrain à Vénissieux. Outre la proximité avec la gare multimodale (trains, métro, tramway et bus), ce site répond en effet parfaitement au cahier des charges en termes d’espace, d’accessibilité et de calendrier.

Plusieurs centaines de salariés déménageront à Vénissieux en 2019. Le technicentre sera spécialisé dans la réparation de deux grandes familles de pièces : les moteurs électriques et les éléments assurant la conversion de puissance électrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *