La rentrée des collégiens, entre encouragements et rappel des règles

rentree P.Eluard © R.B Expressions 284

“Rien n’est trop beau  pour les élèves du collège Paul-Éluard. Vous êtes formidables, vous devez réussir !”

C’est par ces mots pleins d’enthousiasme que  M. Savey, le principal, terminait hier son message de bienvenue aux 160  collégiens entrant en 5e. La rentrée s’est échelonnée tout au long de la journée : le matin, accueil des 6e et des 5e ; l’après-midi venait le tour des 4e et des 3e.

Dans ce collège des Minguettes, la pré-rentrée des enseignants se faisait dès le vendredi 28 août. Et, à la veille de la rentrée officielle, les 600 élèves que compte l’établissement étaient reçus individuellement avec leurs parents par les professeurs principaux. L’occasion de distribuer les carnets de liaison et de faire connaissance.

M. Savey expliquait aux « grands » de 5e comment allait se dérouler cette année  : “Vous avez acquis de l’expérience en 6e, la classe de 5e est plus difficile, le rythme s’accélère, les exigences sont plus grandes. Dès demain, 8 heures, vous serez tous au travail. » Il leur traçait le cadre : “ En premier lieu, le strict respect du règlement intérieur. Nous pratiquons la tolérance zéro. Vous êtes au collège pour étudier, vos parents vous envoient ici pour réussir. Et pour réussir il faut être ponctuel , assidu… Soyez  poli, courtois, la violence c’est l’arme des lâches, des faibles. Ici nous accueillons des adolescents dignes et responsables.”
Alors que les ados rejoignaient leurs classes, nous avons accompagné les 5e6 et leur professeur de SVT, M. Martin, en salle 116. Les livres sont sur les bureaux, les emplois du temps sont distribués, les groupes expliqués. L’enseignant évoque alors la charte de la laïcité : affichée dans les établissements depuis 2013, elle est maintenant aussi dans les carnets de liaison et les parents doivent la signer. Le rappel a son importance, quand on se souvient du refus de certains d’observer une minute de silence, au lendemain des attentats de janvier. La charte a pour but de rappeler la loi, à savoir que la laïcité est un des trois principes fondamentaux pour que l’école publique fonctionne. Ce n’est pas une contre-religion, c’est la possibilité pour tous les enfants de vivre et d’apprendre ensemble, de respecter les autres, quelles que soient leurs origines, leurs religions, leurs opinions, ou la condition sociale de leurs parents.

On y rappelle aussi que les élèves sont libres de dire ce qu’ils veulent dans la limite des valeurs de la République, l’article 12 précisant qu’aucun sujet n’est a priori exclu du questionnement scientifique et pédagogique. Pas question donc d’invoquer une conviction religieuse ou politique pour contester à un enseignant le droit de traiter une question au programme.

Après les attentats de janvier, un travail important a été mené à Paul-Éluard avec les élèves sur la laïcité, explique M. Savey. Nous avons souhaité reproduire une partie de ce travail dans le carnet de liaison. » Ainsi, on y trouve une rubrique intitulée  “Croyant ou non croyant, nous sommes tous égaux”. On peut y lire que “c’est la valeur républicaine de la laïcité qui permet le vivre ensemble. » Ou encore que “la République française défend toutes les libertés : de pensée, de la presse, d’expression, de croyance. Jamais le terrorisme ne pourra les supprimer. » “De la vie à la mort , notre liberté est force », concluent ces textes.

rentree primaire © R.B. Expressions 163
Du côté des plus petits : 8800 écoliers ont fait leur rentrée à Vénissieux. Rappelons que neuf ouvertures de classe ont déjà eu lieu : quatre en maternelle à Jules-Guesde, Joliot-Curie, Ernest-Renan, Moulin-à-Vent ; et cinq en élémentaire : Joliot-Curie, Charréard, Moulin-à-Vent, Centre et Paul-Langevin. Et que des ouvertures supplémentaires sont attendues. L’inspection académique en décidera, après les comptages qui ont eu lieu ce matin dans certains établissements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *