Les négociations ont repris chez Renault Trucks

Représentants du personnel et de la direction se sont retrouvés pour la première fois autour de la table de négociation, hier, après quasiment trois semaines de silence. Selon la CFE-CGC, syndicat majoritaire dans l’entreprise, “la direction française Renault Trucks du groupe AB Volvo est allée négocier un nouveau mandat en Suède”. Autrement dit, un peu plus de souplesse. Concrètement, le groupe suédois serait prêt à se montrer plus “généreux” sur les mesures d’âge et à réduire de quelques dizaines le nombre de postes supprimés (591 à l’origine). Au final, cela permettrait de faire tomber le nombre de licenciements secs à une centaine contre un peu plus de 150 auparavant.

“C’est une avancée mais cela est encore insuffisant”, a réagi la CFE-CGC, qui “exige du groupe une évolution plus importante de son projet et des perspectives d’avenir pour les salariés français”.
La prochaine réunion de négociations est prévue le 26 août. Demain, mercredi 8 juillet, une rencontre est par ailleurs prévue entre les syndicats et les ministères de l’Économie et du Travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *