Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Culture

Pour ses 30 ans, Le Parellier fait le plein des voix

Samedi, à la salle Joliot-Curie, l’ensemble vocal Le Parellier fêtera son trentième anniversaire. Sans renoncer à une recherche de la qualité, la chorale de Parilly a toujours privilégié la convivialité. Et le plaisir du chant.

DSC04724

Une répétition de chorale, cela commence par des génuflexions, des extensions, des étirements, des bâillements simulés à s’en décrocher la mâchoire, des massages stimulants du crâne chevelu et du visage. Le non averti qui entrerait là pourrait croire être tombé dans une réunion de la gym volontaire.

Ce jeudi soir, dans la grande salle du centre social de Parilly, l’ensemble vocal Le Parellier est au complet. Une soixantaine de femmes et d’hommes — surtout des femmes — qui se retrouvent une fois par semaine pour donner de la voix. Cela fait trente ans que ça dure. L’anniversaire sera fêté le 14 mars à la salle Irène-Joliot-Curie. Le compte à rebours est enclenché et le jeune chef de chœur, Loïc Cousin, ne ménage pas ses troupes, un tantinet plus âgées. Après l’échauffement physique vient l’échauffement vocal.

“Pa-pi-pa-pi-pa-pi-paaa…”
“Non, pas comme ça, plus linéaire, plus progressif. On reprend : ma-mi-ma-mi-ma-mi-maaa…”
“On n’est pas des professionnels, glisse, mi-amusée mi-concentrée, Nicole Oudin, membre de la chorale depuis sa création, avec son mari Bernard. Il faut reconnaître que la note n’est pas toujours juste, mais on ne se débrouille pas trop mal. L’important, c’est le plaisir de chanter. Ici, on accueille tout le monde, il n’y a pas de sélection, c’est une chorale ouverte, cela reste bon enfant.”

Cet esprit perdure depuis les origines. Depuis 1985. Le chef de chœur était alors le chanteur et poète lyonnais André Bonhomme. Le chant se faisait à l’unisson et exceptionnellement à deux voix. Aujourd’hui la chorale fonctionne avec quatre pupitres, autrement dit quatre groupes de voix qui se différencient par leur tessiture : soprano, alto, ténor et basse. Le répertoire s’est étoffé : classique, contemporain, folklorique, et même régulièrement des chants en langue étrangère. Chaque fin de saison, traditionnellement, Le Parellier donne un concert à l’église de Parilly au profit d’une association œuvrant pour le bien-être de personnes malades ou souffrant de handicaps graves. La chorale se produit également à l’extérieur de Vénissieux, à l’invitation d’autres ensembles vocaux. Le plus beau déplacement reste cette semaine passée en Russie, à Saint-Pétersbourg, en juillet 2001.

Mais le cœur d’activité du chœur reste la répétition hebdomadaire du jeudi. Se retrouver, échanger, rire et surtout, surtout, chanter. Nicole Oudin le confie : “Je ne pourrai plus vivre sans chanter. Ici tout le monde vous le dira, quand on chante on laisse les soucis à la porte, c’est comme une thérapie. Après une séance on se sent vidé, comme après avoir fait du sport.”
En ce moment pourtant, c’est plutôt le stress qui prédomine. Le 30e anniversaire approche et comme toujours en pareil cas la pression monte. Mille et un détails restent à régler. 370 personnes se sont d’ores et déjà inscrits. “Tout l’après-midi, des chants et des animations vont se succéder. Nous accueillerons notamment le quartet vocal parodique Tagadatsing et le groupe de notre premier chef de chœur, André Bonhomme. On va faire une belle fête”, promet Nicole Oudin.

Les 30 ans de l’ensemble vocal Le Parellier. Le samedi 14 mars, à la salle Irène-Joliot-Curie, de 14 heures à 19h30.
Invitation gratuite à retirer au centre social de Parilly – 27 bis, avenue Jules-Guesde. Tél : 04 78 76 41 48.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Actus

À l'occasion de la sortie du tome 2 du "Jour où j'ai rencontré Ben Laden", une conférence de presse a réuni le dessinateur de...

Sports

Toujours plombée par de lourdes difficultés financières, l'entité professionnelle du VHB a probablement joué son dernier match de la saison.

Actus

Depuis quelques jours, la Ville de Vénissieux a mis en ligne un site Internet totalement repensé pour faciliter l'expérience utilisateur.

Sports

Pour les vacances d'hiver, plusieurs clubs et la direction municipale des sports et de la jeunesse proposent des stages.

Actus

Une nouvelle concertation démarre à Vénissieux, concernant le renforcement de la ZFE. Deux méthodes ont été retenues : un sondage téléphonique et des entretiens...