Pour la sixième année consécutive, le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé, et l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES) organisent la Semaine européenne de la vaccination jusqu’au 27 avril.  Son thème : le suivi des adolescents et des jeunes adultes. En effet, la mise à jour et les rappels des vaccinations recommandées restent nécessaires pour cette population dont la couverture n’est pas suffisante.  

Le cas de la rougeole illustre très bien cette situation. L’épidémie qui a débuté en 2008 en France atteint les enfants, mais aussi les adolescents et les jeunes adultes. En 2011, la région Rhône-Alpes a été la plus touchée par l’épidémie de rougeole avec 5 228 cas, soit un tiers des cas déclarés en France ; les personnes les plus touchées ont été observées dans la tranche d’âge des moins de 1 an et celle des 10 à 19 ans. Sur 5 228 cas, 655 (12%) ont conduit à une hospitalisation. Parmi les complications, 255 pneumopathies et 6 encéphalites sont survenues. Deux décès en lien avec des complications pulmonaires ont également été rapportés.
Cette épidémie est la conséquence directe d’un niveau insuffisant de couverture vaccinale : environ 86 % des personnes ayant eu la rougeole n’étaient pas vaccinées et 11 % n’avaient reçu qu’une dose de vaccin, alors que deux doses sont nécessaires pour être protégé efficacement contre la maladie. D’où l’importance de cette semaine dont les objectifs sont nombreux : rappeler l’importance de la vaccination comme prévention essentielle de certaines maladies infectieuses, aider le grand public à mieux comprendre les bénéfices individuels et collectifs de la vaccination, inciter le grand public à faire vérifier son carnet de santé ou de vaccination, et à procéder aux vaccinations et/ou rattrapages recommandés, informer les professionnels de santé des actualités et des enjeux du calendrier vaccinal.
De nombreux partenaires sont mobilisés pour faire vivre cette Semaine de la vaccination : agences régionales de santé, Education nationale, médecins, pédiatres, pharmaciens, sages-femmes, infirmières, établissements de santé, municipalités, caisses d’Assurance maladie, mutuelles, centres de vaccinations, centres de protection maternelle et infantile, associations, etc.

À Vénissieux

Dans le cadre de cette semaine, une séance exceptionnelle d’information et de vaccination publique gratuite est organisée le 25 avril de 16 heures à 18 heures au CDHS de Vénissieux, 5 rue de la Paix.
La consultation et les vaccins sont gratuits (diphtérie-tétanos-polio-coqueluche / rougeole-oreillons-rubéole). Penser à apporter le carnet de vaccinations.
Sur place, l’exposition «Vaccination du voyageur» complètera votre information. Un médecin et une infirmière pourront répondre à vos questions.

D’autres informations :  
- Agence régionale de santé Rhône-Alpes : http://www.ars.rhonealpes.sante.fr/Semaine-europeenne-de-la-
vacci.131811.0.html
- Semaine européenne de la vaccination : www.semaine-vaccination.fr
- INPES (Institut national de prévention et d’éducation pour la santé) :
http://www.inpes.sante.fr/10000/themes/vaccination/index.asp
- INVS (Institut de veille sanitaire) : http://www.invs.sante.fr/Dossiers-thematiques/Maladies-
infectieuses/Maladies-a-prevention-vaccinale/Couverture-vaccinale
Les services PMI vaccinent les enfants de 0 à 6 ans : se reporter au site internet du Conseil général du Rhône pour les coordonnées de ces centres : www.rhone.fr